Abel Ferrara : Un « Bad Lieutenant » à Bruxelles

Et si la caméra était une extension naturelle de sa main ?

Tombé dans les bobines quand il était petit, Abel Ferrara commence à faire des films amateurs en 8 mm au lycée. Il n’a que 25 ans lorsqu’il signe son premier long, le très controversé Nine Lives of a Wet Pussy, qui révèle déjà la fidèle patrouille qui ne cessera de l’entourer : Joe Delia à la musique et Nicholas St. John au scénario.

Abel et Big Apple, c’est aussi une love story que le réalisateur partage avec le public et avec la critique, de The Driller Killer à Christmas en passant par The Funeral, China Girl, The King of New York ou encore The Addiction (nomination Ours d’or à Berlin en 1995.)

Retrouvez le plus new-yorkais des justiciers à Bruxelles grâce au BRIFF, le temps d’une rencontre et d’une sulfureuse rétrospective qui durera bien plus que 4H44

 

Dimanche 23 juin : Rencontre avec Abel Ferrara