Skip to content

Chroniques d'amore

RETROSPECTIVE AUTOUR DU CINEMA ITALIEN

Sarà perché lo amo… C’est sûr, le cinéma italien, on sait pourquoi on l’aime. Beaucoup, passionnément, à la folie… Qu’ils soient voleurs de bicyclettes ou petits diables, qu’ils incarnent Roméo, Rocco ou ses frères, qu’elles s’appellent Gina ou Claudia, on sait pourquoi on craque pour toutes celles et ceux qui l’ont forgé avec « amore e fantasia ».

Pour rendre hommage à cette latine power, le BRIFF a collaboré avec la Cinémathèque de Bologne afin de réunir cinq pépites entièrement restaurées, emblématiques du Septième Art transalpin des années 50 et 60. Signées par les plus grands réalisateurs du pays à l’instar d’Antonioni, de Ferreri ou encore de Pasolini, puis roulées dans cet « amore » que les Italiens ont érigé en art de vivre, elles contribuent à enrichir généreusement le patrimoine cinématographique de la plus romantique des péninsules.

A l’affiche de trois d’entre elles, l’immense Marina Vlady nous fera l’honneur de sa présence durant cette cinquième édition du festival. Grazie mille, bella donna.

Scroll To Top